Peinture décorative

PEINTURE DÉCORATIVE

C’est un concours de circonstances qui m’a amenée à me mettre à la peinture décorative…
Les visites de châteaux, de musées, de jardins ont toujours provoqué en moi une sorte de syndrome de Stendhal et, avançant mes recherches sur le costume, notamment à travers l’iconographie, j’acquis peu à peu la certitude que tout était imbriqué, lié, indissociable.
Pratiquant tout ce qui venait du fil, ce qui est, je pense, un grand atout lorsque je parle de la mode et des vêtements,  pourquoi ne tenterais-je pas le crayon et le pinceau ?… La réalisation d’un grand panoramique fut, comme vous pourrez le lire dans le livret ci-après, une grande découverte. J’essaie, avec respect et beaucoup d’humilité, ma maison étant un grand champ de possibilités, de m’y atteler dès que je le peux.
Outre mon premier professeur de trompe-l’œil, j’ai rencontré un « maître » en la matière :

 Jean SABLÉ
(Meilleur Ouvrier de France)

dont  le livre Décors peints et trompe l’œil  est une référence en matière de trompe l’œil.
J’ai suivi, à Marseille où je l’ai invité à donner un cours, puis à son atelier de Versailles, des stages de formation  qui comptent parmi les moments les plus intenses qui m’ont été donnés de vivre dans ce domaine.
Voir les reportages sur JEAN SABLÉ