Catalogue des conférences


  • catalogue des conférences

    Nicole Thuillier

    CATALOGUE DES CONFÉRENCES

Vous trouverez sur cette page le catalogue des conférences que je propose. Ce catalogue n’est pas exhaustif. Mes différentes recherches m’amènent à proposer en permanence de nouveaux sujets de conférence.

Catalogue des conférences

Vous retrouverez sur cette page le catalogue des conférences

 Détail des conférences

  • Histoire Générale du Costume en Occident

    (catalogue des conférences)

Approche rapide et chronologique de l’évolution des formes, des matériaux et de l’importance du costume à chaque époque.
Cette conférence sert, en général d’introduction sur le sujet et peut être suivie d’études plus approfondies avec un cycle.

  • Cycle historique

    (catalogue des conférences)
  1. L’Antiquité (Mésopotamie – Crète – Grèce continentale – Rome )
  2. Le Moyen-Age
  3. La Renaissance
  4. Les Temps Modernes : XVII°, XVIII°, XIX° siècles
  5. Le XX° siècle
  • Le Costume Religieux en Occident

    (catalogue des conférences)

La religion a façonné les fondements de la civilisation occidentale. Savoir, pouvoir, éducation, autorité morale se devaient d’être vus et respectés. En butte, bien souvent avec le pouvoir temporel des souverains, les religieux ont besoin, davantage encore que les autres classes de la société, d’en être distingués. De la robe de bure aux chapes de pierreries, ce sont des codes rigoureux qui caractérisent le vêtement religieux et en font la pérennité.

  • Le Costume de mariage : « Mariage : Costumes et Coutumes en Occident »

    (catalogue des conférences)

Le mariage est un contrat social, le fondement de la famille, la reconnaissance d’un amour partagé. Il est donc empreint de rituels et de symboles. Le costume des mariés, et surtout de la mariée, est donc le reflet de tous les aspects de cet événement capital dans un cycle de vie individuel et dans le contexte d’une organisation sociale.

  • Le Manteau, vêtement de voyage

    (catalogue des conférences)

La plus ancienne fonction du vêtement est la protection du corps contre les éléments naturels : froid, pluie, neige, ou contre les prédateurs : animaux, insectes, ou autres hommes… Ajoutée à cette fonction, celle du déplacement, de la guerre, de la représentation ostentatoire ou, au contraire, le besoin de la dissimulation, ont fait de ce vêtement un « basique » de toutes les époques.

  • Le Déguisement, transgression du Costume

Toutes les sociétés ont une approche de ce phénomène : de l’interdiction au laxisme total, le travestissement accompagne fêtes calendaires, bals, manifestations de tout type, et constitue une face intéressante de l’utilisation du costume pour changer un temps de rôle dans la société, bouleverser les lois et les codes.

  • Le Costume de Scène

Dans le même esprit que la conférence précédente, mais à d’autres fins, celles du spectacle, le costume de scène est l’élément visuel de l’identification de l’acteur dès qu’il apparaît sur scène. Depuis l’Antiquité, on constate à la fois une grande continuité, répondant à des besoins de représentation, et une grande évolution, les femmes n’étant autorisées à être sur scène que depuis trois siècles.

  • Les Grands Empires Textiles

Soieries, velours, draperies, linons, cotonnades, dentelles : ils ont été la base de l’industrie et de l’inventivité technique les plus avancées, et ont « fait » les plus grandes fortunes et les plus grandes puissances (Byzance, l’Italie de la Renaissance, le Duché de Bourgogne, les Flandres, l’Empire du Milieu …)

  • Les Couleurs dans le Vêtement : Techniques et Symbolique

La teinture des matériaux est aussi ancienne que le vêtement et révèle l’incroyable imagination des hommes pour donner de la couleur aux textiles, pour la fixer, bref pour ennoblir le matériau qui deviendra vêtement. La rareté, la cherté   et les difficultés des teintures ont entraîné bien souvent les symboliques des couleurs, qui ont, pour certaines, des significations très anciennes, alors que d’autres changent ou s’inversent au cours de l’histoire.

  • Une Histoire de la Fourrure et du Poil

La peau de bête, premier vêtement de l’homme, a toujours constitué un élément de base du costume occidental. D’abord apanage des plus pauvres, il est devenu l’exclusivité des plus riches, puis a été imité, c’est le type même de vêtement « amour-haine » qui symbolise le rapport à l’animalité perçue à chaque étape de notre histoire.

  • Accessoires ou Essentiels : chaussures, chapeaux, gants, etc…

Ils sont indispensables, ont un rôle protecteur, prophylactique, esthétique. Pour certains, ils sont l’élégance, l’excentricité, la folie même,  pour d’autres ils sont un signe de ralliement, Bref ils sont essentiels : les poulaines, les cothurnes, les tongs, le haut-de-forme, les mitaines, prouvent tout cela, avec le développement des relations sociales, du savoir-vivre, des rapports entre les sexes, mais aussi des savoir-faire … et souvent de la déraison!

  • Une Histoire du Bijou en Occident

Du bijou à la parure, aucune époque n’a résisté à l’attrait du bijou, ni homme ni femme. A travers les passions, la richesse et le paraître, le bijou, vrai ou faux, déchaîne les esprits. Il fait prendre tous les risques. Les savoir-faire les plus extraordinaires, les orfèvres et les joailliers les ont déployés sans cesse. Vanité des vanités, le bijou a inspiré tous les arts et il est fortement porteur de symboles.

  • Les Mots de la Mode

Parler de la mode, décrire les costumes, inventer des vêtements, tout cela  requiert un vocabulaire pléthorique, dont l’étymologie remonte souvent très haut. Chaque langue se l’approprie, l’adapte, le transforme, en fait des centaines de métaphores, crée des expressions, populaires souvent, et en dénomme les codes, parfois très ésotériques ou confidentiels. La littérature, la poésie, le théâtre, en sont friands.

  • Costume : Pouvoir et Séduction

De tout temps la richesse, l’exception, a suscité les plus vives imaginations et du rêve à la réalité ( la robe de Cendrillon), la puissance, la beauté, le bonheur et le pouvoir sont reliés à l’image donnée, avec sa tenue. Ce n’est pas autrement que les favorites royales ont fait leur chemin, et que François Ier et Henri VIII se sont fait la guerre…

  • Mode et Cinéma : l’image de l’image

Phénomène récent, le cinéma est le nouveau conte de fée, le nouveau Graal. Du rêve au cauchemar  il utilise la mode et ses codes pour faire passer ses messages, y compris dans les reconstitutions historiques. Et réciproquement, certaines stars, au  look particulièrement avant-gardiste, comme Greta Garbo, ou Louise Brooks, ont contribué notoirement à la diffusion de telle ou telle mode.

  • Les Dessous du Costume

De la chemise aux chaussettes, des langes au linceul, en passant par le corset, l’aspect extérieur du vêtement est fonction de ce qu’il y a en dessous, sur la peau. Eléments de l’hygiène minimale, apanage du travail domestique des femmes : filage, tissage du lin, du chanvre, du coton, et de la couture, voire de la broderie, les dessous ont une histoire étonnante, et cachent bien des préoccupations et des surprises.

  • Mode et Architecture : formes et esthétique

Cette analyse montre à quel point ces deux « constructions » en trois dimensions et qui répondent à deux des besoins « primaires » : se vêtir et s’abriter pour vivre, sont révélateurs des modes de vie, des courants esthétiques, des évolutions techniques. Ils sont bien plus proches qu’on ne l’imagine,et leur imbrication est très étroite, notamment à travers les arts décoratifs.